cabinethomeo.ch bandeau
   

Questions fréquentes

Questions générales

Combien de temps dure un traitement homéopathique ?

    De quelques heures à quelques mois, voire quelques années, cela va dépendre du but recherché.
    S'il s'agit d'une maladie aigue isolée, le bon remède homéopathique pourra rétablir l'état de santé en 1 à 2 doses.
    S'il s'agit de maladies aiguës à répétition, il faudra plus de temps pour rétablir un équilibre au niveau du terrain.
    Bien entendu, s'il s'agit d'une maladie chronique installée depuis 20 ans, cela nécessitera de la patience car il faudra traiter couche par couche tous les déséquilibres installés durant ces années.

L'homéopathie agit-elle lentement ?

    Non, l'action du remède est instantanée. Dans une maladie aiguë, si le remède est bien choisi, la réaction est visible immédiatement et les résultats aussi.
    Souvent, ce qui prend du temps en homéopathie, c'est de laisser le temps nécessaire à l'énergie vitale de faire le travail en profondeur, car ce n'est pas le remède qui guérit, mais la réaction de l'organisme.
    Lors d'une maladie chronique ou répétitive, il sera généralement nécessaire de laisser un intervalle de 3 à 5 semaines entre chaque consultation. L'action d'une dose homéopathique doit s'évaluer après un délai assez long et il est extrêmement important de ne pas répéter la prise du remède trop souvent.
    La patience est une qualité que l'organisme exerce et que la guérison requiert.

Pourquoi l'homéopathie fonctionne avec les enfants, mais pas avec les adultes ?

    L'homéopathie agit autant sur les adultes que sur les enfants.
    Les enfants ont simplement une énergie vitale plus importante, donc une réaction souvent plus vive aux remèdes. De plus, ils ont moins de barrages susceptibles de bloquer l'action des remèdes, ce qui facilite le traitement.

Doit-on utiliser un dentifrice spécial durant un traitement homéopathique ?

    Non, cela n'est pas nécessaire.
Il est juste important de respecter une règle élémentaire pour la prise des remèdes.
Pour faire simple, la muqueuse de la bouche ne doit pas être imprégnée d'une saveur quelconque (menthe, café, tabac, épices, etc.) au moment de l'administration du remède sous la langue, car cela peut bloquer le passage de cette information subtile, soit environ 1 heure après manger.
    Après avoir pris le remède, il est recommandé de ne pas consommer d'aliments forts dans l'heure suivante, mais il est tout fait possible de manger un plat normalement épicé 20 minutes après.

Est-il obligatoire de ne pas manger de menthe durant un traitement homéopathique ?

    Non, voir réponse ci-dessus.

Pourquoi les symptômes s'aggravent-ils après la prise d'un remède homéopathique ?

    L'aggravation, ou plutôt l'intensification des symptômes présents, est une particularité homéopathique. Elle vient du fait que le remède homéopathique va stimuler l'organisme pour qu'il mobilise ses défenses.
    Lors de cette phase de stimulation, l'organisme va se sentir agressé une nouvelle fois, d'où augmentation des symptômes, puis il va réagir rapidement, d'où disparition de la maladie.
    Cette aggravation homéopathique n'a pas lieu à chaque prise de remède, elle est toujours de courte durée et devrait toujours être suivie d'une nette amélioration des symptômes.
voir section L'homéopathie, comment ça marche

L'homéopathie est-elle contre indiquée durant la grossesse ?

    Non, au contraire. L'homéopathie n'ayant pas de toxicité sur l'organisme, elle convient très bien à la femme enceinte.
    De plus, de nombreux petits troubles de la grossesse et post-partum peuvent être soulagés à l'aide de l'homéopathie (les nouveaux nés profiteront également beaucoup de cette thérapeutique)

L'homéopathie peut-elle être utile pendant la grossesse et l'accouchement ?

    Il est possible d'utiliser l'homéopathie de différentes manières durant cette période. L'avantage de l'homéopathie est que, contrairement aux médicaments chimiques, les remèdes homéopathiques ne provoquent pas d'effets secondaires, ni de toxicité, ce qui est particulièrement important pour le fœtus.
Durant la grossesse, l'homéopathie peut être utile à chaque étape, soit :
Avant la conception : en cas de problème de fécondité, tendance aux fausses-couches
Durant le 1er trimestre : en cas de nausées, brûlures d'estomac, vertiges, insomnie, problèmes de peau, fatigue, etc.
Durant le 2e & 3e trimestre : en cas de douleurs de dos, jambes lourdes, crampes, insomnie, etc.
Avant l'accouchement : en cas d'appréhension, de dépassement de terme, etc.
Après l'accouchement : en cas de baby blues, troubles de l'allaitement, douleurs suite à la péridurale, difficulté de cicatrisation après une césarienne, etc.
Durant l'accouchement : certains couples décident de recourir à l'homéopathie pour accompagner le travail. Pour cela, une consultation spécifique chez l'homéopathe est prévue environ 2 mois avant le terme afin d'expliquer aux futurs parents (particulièrement au papa) comment sélectionner le remède nécessaire et à quel moment le donner. Un document personnalisé est remis afin de se procurer les remèdes indiqués. Ce document servira au futur papa afin que, conjointement avec la sage-femme, il puisse déterminer quel remède donner à quel moment. Les sages-femmes sont généralement ouvertes à de telles pratiques et accueillent avec plaisir les couples qui souhaitent personnaliser ce moment unique de leur histoire. De plus, les résultats sont souvent très positifs, car l'homéopathie vient stimuler l'organisme pour l'aider à accomplir cet acte naturel. Cela peut éviter l'utilisation de nombreux médicaments chimiques et les garder pour les cas où ils deviennent absolument indispensables.
La dernière consultation avant l'accouchement est prévue d'une part pour préparer l'accouchement, d'autre part pour aborder les questions du post-partum. Sachant que les premières semaines avec un nouveau-né sont bien remplis, cette consultation permet d'aborder des thèmes comme : les troubles de l'allaitement, le baby-blues, la jaunisse du nourrisson, les coliques, les régurgitations, les différentes possibilités concernant le sommeil de l'enfant, l'utilité de l'ostéopathie, le portage en écharpe, le massage pour les bébés, etc. Une fois le moment venu, les parents sauront où se tourner en cas de difficultés.
Cette consultation a aussi un rôle d'information et de réflexion concernant les vaccinations du bébé. Selon le plan standard, la première injection a lieu à 2 mois. Bien souvent, les parents ne s'étant pas préalablement renseignés sur le sujet suivent l'avis du pédiatre et vaccinent leur enfant à ce moment-là. De nombreux parents témoignent avoir regretté ce choix et avoir fait autrement pour leur deuxième enfant. La vaccination doit être un choix personnalisé qui devrait être mûrement réfléchit et documenté, idéalement avant la naissance de l'enfant.

L'homéopathie peut-elle être efficace lors de mycoses vaginales ?

    Le problème des mycoses vaginales est complexe car il cache souvent une candidose chronique. La candida albicans est une levure (aussi appelé levurose) vivant naturellement dans notre intestin sans poser de problème. Pour des raisons médicamenteuses (antibiotiques notamment) ou immunitaires (faiblesse immunitaire ou prise de cortisone) le candida albicans peut se développer et envahir notre intestin. De ce foyer, il va ensuite se répandre et créer des mycoses à distances, commes les mycoses vaginales, le muguet buccal, etc. Lors de mycoses aiguës, l'homéopathie peut être très rapide et efficace pour guérir l'épisode. Par contre, pour traiter le problème de fond il est nécessaire d'avoir recours à un traitement global incluant un régime alimentaire et la prise de remèdes naturopathiques en parallèle d'un traitement homéopathique. Les candidoses chroniques sont un véritable problème de société malheureusement non reconnu par la majorité des médecins. De cette infection chronique peut découler de nombreux symptômes à distance comme des douleurs musculaires, de la fatigue chronique, des troubles digestifs, ballonnements, douleurs abdominales (type colon irritable ou spastique), des problèmes cutanés (eczéma, psoriasis), une perte ou une prise de poids, des troubles de l'humeur, etc. Pour confirmer le diagnostic, il existe un test de dépistage urinaire que certains naturopathes ou médecins proposent.

L'homéopathie peut-elle être utile en cas de fibromyalgie ?

    Cette maladie, ou plus exactement ce syndrome, est particulièrement complexe et nécessiste une approche globale et pluridisciplinaire. L'homéopathie peut aider pour des symptômes spécifiques, notament en soulageant des douleurs, en améliorant le sommeil ou en soutenant la sphère psychologique. Pour êter complet, le traitement de la fibromyalgie devrait tenir compte des troubles digestifs sous-jacents (fréquemment candidose digestive chronique) et des terrains organiques. Accompagné de corrections alimentaires adaptées à chaque cas, un traitement global de ce syndrome multi-carentielle peut produire d'excellents résultats.

En cas de deuil ou de divorce, l'homéopathie peut-elle aider à traverser ces épreuves ?

    Elle peut être un soutien en cas de tristesse prolongée générant divers troubles, comme de l'épuisement, des troubles du sommeil, une baisse de l'appétit, etc.
    Certains patients expriment que le traitement homéopathique les ont aidé à "tourner la page", à "remonter la pente".

En cas de cancer, peut-on être traité par homéopathie ?

    Le cancer ne peut, en principe, pas être guéri par le seul traitement homéopathique.
    Par contre, il peut être très bénéfique de soutenir l'organisme par l'homéopathie, cela peut diminuer les effets secondaires des chimio et radiothérapies, ainsi qu'augmenter la résistance immunitaire et l'équilibre psychique.

L'homéopathie peut-elle aider à arrêter de fumer ?

    Malheureusement, l'homéopathie n'est pas la solution miracle pour arrêter de fumer. Rien ne peut remplacer une profonde motivation. Votre homéopathe pourra vous aider à développer cette motivation, notamment en cherchant avec vous les raisons de votre tabagisme, les circonstances particulières où la cigarette vous appelle, en vous conseillant des lectures, éventuellement en vous orientant vers un thérapeute plus adapté à votre situation.
    Toutefois, l'homéopathie peut aider le sevrage à se passer au mieux, notamment en diminuant le stress, l'anxiété, la nervosité, les troubles du sommeil, les compensations orales, tel que le chocolat, etc.

Homéopathie chez les enfants

Les homéopathes sont-ils contre les vaccinations ?

    Depuis plusieurs décennies de nombreux praticiens homéopathes mettent en garde contre la pratique de la vaccination démesurée et systématique. Cela ne veut pas dire que les homéopathes sont absolument contre, mais qu'il serait bon d'aborder ce sujet au cas par cas et avec plus de discernement.
    Pour être simple, les homéopathes reproches aux vaccinations de pouvoir créer des troubles de santé qui peuvent, dans certains cas, être résolu par ce qu'on appelle « le drainage des vaccins » (devant être effectué par un homéopathe spécialement formé à cette pratique). Ces troubles peuvent être aussi variés que des problèmes allergiques (asthme, rhume des foins), ORL chroniques (otites, faux-croup, bronchites, angines, etc), des problèmes de peau (eczéma), de constipation chronique, des troubles du comportement, etc.
    Pour être concret, votre homéopathe vous informera et vous accompagnera, quelque que soit votre choix. Il est vivement recommandé de prendre des remèdes homéopathiques avant et après chaque vaccination, et rappel, afin d'éviter au maximum les complications. Consultez le plus tôt possible un homéopathe si votre enfant présente des troubles dans les semaines qui suivent une vaccination.

L'homéopathie peut-elle être utile lors de maladies d'enfance ?

    Oui, elle peut être un traitement symptomatique, en faisant baisser la fièvre, en diminuant les démangeaisons en cas de varicelle, etc.
    Les maladies d'enfance devraient toujours être signalées à votre homéopathe dès que le diagnostic est posé afin qu'il puisse "nettoyer" les résidus de cette maladie dans les 3 semaines qui suivent. Cela peut éviter certains barrages énergétiques à l'âge adulte.

Peut-on donner de l'homéopathie à un nourrisson ?

    Oui, l'homéopathie peut être utilisée à tous les âges. Chez les touts petits, elle offre l'avantage de ne pas avoir d'effets secondaires, ni de toxicité.

Comment donne-t-on les remèdes homéopathiques à un nourrisson ?

    De la naissance à 6 mois, il est recommandé de diluer quelques granules dans un peu d'eau, puis de mettre quelques gouttes de cette solution dans la bouche à l'aide d'une cuillère en plastique. Il est recommandé d'utiliser du matériel jetable car le remède reste imprégné au verre et à la cuillère.
    De 6 mois à 1 an, il est possible de mettre quelques petits globules dans la bouche.
    Dès 1 an, les enfants gardent volontiers les granules dans la bouche. Ce n'est pas grave si les granules sont croquées, puis avalées.

Mon enfant vient d'avoir un petit frère et il le vit assez mal, peut-on faire quelque chose en homéopathie ?

    Il existe des remèdes pouvant aider à passer ce cap. La pratique démontre que cette étape importante dans la vie d'un enfant peut générer des réactions très différentes, jalousie, agressivité, régression, énurésie, etc. Dans tous ces cas, l'homéopathie s'est montrée efficace pour accompagner ce processus.

Mon fils a un retard de la marche et du langage, peut-on faire quelque chose en homéopathie pour l'aider ?

    Un traitement homéopathique peut aider à faire circuler l'énergie vitale bloquée à l'origine de ces troubles. Il existe des étapes dans la croissance d'un enfant nécessitant de petites impulsions pour se dérouler harmonieusement. Les remèdes homéopathiques fonctionnent très bien dans ces situations.

Est-il possible de traiter des molluscums en homéopathie ?

    L'homéopathie donne d'excellents résultats sur les molluscum contagiosum. Lorsque le bon remède a été trouvé, les molluscum vont sécher en quelques jours et disparaître complètement en quelques semaines, même s'il y en a plusieurs dizainnes. Par contre, si le remède n'est pas adapté il ne se passera absolument rien.

Automédication en homéopathie

En tant que parent, est-ce que je peux soigner mon enfant en automédication homéopathique ?

    Bien entendu. L'homéopathie est accessible à chacun, pour autant qu'on respecte quelques règles élémentaires d'utilisation et de précaution. De nombreux ouvrages existent pour découvrir les bases de cette médecine.
voir section bibliographie

Quelles sont les limites de l'automédication ?

    - lorsque l'état de santé ne s'améliore pas rapidement après 2-3 remèdes différents
    - si l'état de vitalité se dégrade brutalement ou rapidement
    - en cas de maladies chroniques, récidivantes ou traînantes

Peut-on prendre de l'homéopathie en même temps que des huiles essentielles ?

    Il existe certaines incompatibilités entre ces deux thérapeutiques. Par conséquent, il est déconseillé d'utiliser des huiles essentielles en même temps, car elles pourraient annuler l'effet des remèdes homéopathiques (même en diffusion).

A chaque fois que j'achète des préparations homéopathiques à la pharmacie ça ne marche pas ?

    Bien que facile d'accès, les préparations homéopathiques prêtes à l'emploi, disponibles en pharmacie, ne sont pas toujours efficaces. Cela vient du fait que ces traitements ne tiennent pas compte de l'individu malade, donc n'adaptent pas les remèdes aux besoins de chaque patient (individualisation).
    D'autre part, il arrive qu'une amélioration survienne pendant quelques heures, mais ne dure pas. A ce moment-là, il faudrait changer de préparations pour en augmenter la dilution-dynamisation, mais ces préparations prêtes à l'emploi n'intègrent pas ce paramètre.
    En un mot, cela peut "dépanner", mais rarement apporter une guérison rapide et durable.

Homéopathie et médecine officielle

Quelle est la différence entre un médecin homéopathe et un naturopathe homéopathe ?

    Dans la pratique de l'homéopathie, les deux praticiens vont traiter les mêmes pathologies, prescrire les mêmes remèdes et théoriquement arriver aux mêmes résultats.
    La différence principale réside dans le cursus d'études ayant conduit à l'homéopathie, la formation médicale de base des médecins est plus orientée vers le diagnostic nosologique (déterminer la maladie dont souffre le patient), puis comment la traiter avec des médicaments classiques. La formation de base des naturopathes est orientée vers une capacité à reconnaître les maladies courantes et à savoir identifier rapidement les pathologies plus sérieuses, devant impérativement faire l'objet d'investigations médicales. Dans ce cas, le naturopathe recommandera une consultation chez le médecin généraliste pour avoir une certitude du diagnostic et ne pas commettre d'erreur de prise en charge.
    Que le thérapeute soit médecin-homéopathe ou naturopathe-homéopathe, leur connaissance en homéopathie les conduira à établir un diagnostic thérapeutique (choix du remède) permettant de soigner, voire guérir le malade.

Les homéopathes sont-ils contre les médicaments classiques ?

    La médecine actuelle est une démonstration du génie humain et il serait absurde de la rejeter en bloc. Pour les médicaments, il en est de même. Il est important de choisir le bon moyen au bon moment.
    A titre d'exemple, vouloir soigner un infarctus avec des granules homéopathiques n'est pas raisonnable à l'heure actuelle.
    Toutefois, certains médicaments ont démontré des effets néfastes à long terme qu'il est bon de signaler.
    La cortisone appliquée sur des éruptions, type eczéma, a un double effet que les homéopathes craignent particulièrement. L'éruption disparaît très rapidement, mais le déséquilibre sous-jacent n'a pas été traité. L'organisme cherchera une autre porte de sortie que la peau et souvent ce sera l'apparition de trouble respiratoire (asthme) qui prendra le relais.
    D'autres médicaments comme le Roaccutane® pour le traitement de l'acné provoque de profond déséquilibre énergétique à long terme. L'homéopathe vous recommandera plutôt un traitement homéopathique dans ce cas.
    Chaque cas étant différent, il est recommandé d'en parler avec son homéopathe afin d'obtenir un conseil ou un traitement homéopathique alternatif ou complémentaire (certains remèdes homéopathiques peuvent notamment diminuer les effets secondaires des médicaments classiques).

L'homéopathie peut-elle aider lors d'une opération chirurgicale ?

    Oui, l'homéopathie peut aider à préparer une intervention chirurgicale (action sur l'anxiété), diminuer les risques de complications et aider à se remettre en forme rapidement (nettoyage de l'anesthésie).
    Des protocoles précis existent que votre homéopathe ou votre pharmacien devrait pouvoir vous conseiller.